21 septembre 2006

Kamel sur Rennes

      … Simplette et Pluto envisagent de passer quelques jours en Bretagne, et en particulier de faire un tour dans la région des parents à Pluto (sur ce périple, voir Brocéliande 2005 ). Le jour même, une coïncidence s’est produite, décrite au-dessus, une seconde se prépare, sans que Pluto le sache encore.

       … Ce soir là, il passe une nouvelle fois au café l’ « Insolite ». Il doit être autour de vingt et une heures. Au bar, un homme, d’une trentaine d’années, qui discute avec Régis, autour d’un portable. L’homme est assez grand, en jean, de type musulman, le crâne rasé, il fait penser à Rufus en plus jeune. Il a envie de partager ce qu’il vit : « - Tu as vu ?

- Oui. Ce sont des photos… » Régis est penché sur le portable.

« - C’est ma fille. Elle a quatorze ans. Ce sont ces dessins. Bon, la qualité n’est pas extraordinaire, mais c’est pas mal déjà …

- Attends, je connais un type qui dessine, montre lui. … Mais ne lui demande pas de raconter des histoires, c’est le seul qui puisse raconter des histoires drôles, pas drôles ! »

Régis parle de Pluto : cette blague d’histoires « drôles, pas drôles » est une blague récurrente entre eux. Interpellé, Pluto s’intègre à la conversation.

      L’inconnu lui montre son portable et fait défiler tout un ensemble de photos. Des paysages d’abord …

« - C’est ma fille. Quatorze ans … Elle ne voit que par le dessin. Elle se débrouille vraiment bien ! » Il semble très attachée à sa fille.

… C’est alors qu’il montre parmi les dessins pris en photo, un portrait de femmes en pastel.  « - C’est une reproduction d’un portrait de Viviane … »

      Viviane ! Pluto est estomaqué. Viviane, le personnage mythique de la table ronde ! De cette histoire légendaire se passant à Brocéliande, lieu où il souhaite se rendre avec Simplette. Ou tout au moins dans les environs, puisque Pluto a réservé un gîte à Josselin, c’est à dire à une vingtaine de kilomètres du pays de la « Table Ronde ». Pluto est forcément intéressé : « - Vous vous intéressez à Viviane ?

- Oui. Enfin ma fille. Elle adore cette légende …

- Mais vous habitez par là bas ?

- Plus maintenant, mais ma fille est sur Rennes. Avec ma femme. Nous nous sommes séparés. »

Donc, une première coïncidence … Mais ce n’est pas fini.

Cet inconnu dont Pluto apprend le prénom , Kamel, est à moitié algérien, à moitié … breton !

«  - Et vous êtes originaire d’où ?

- Guéméné sur Scorff … »

Là, les bras lui en tombent : Guéméné, ville d’où est originaire la famille de Simplette ! Après avoir entendu parler pas plus tard que l’après-midi de Guéméné, par Jean-Yves, un collègue de travail …

… Pluto veux bien que tout ceci soit du hasard, que les bretons de Paris se trouvent dans le quatorzième, qu’il est donc normal de cotoyer deux bretons originaires de Guéméné le même jour, ville  reliée à Simplette, et ce, justement lorsque ils projettent quelques jours de vacances dans cette région ! Sans parler de Brocéliande … Tout ça est parfaitement normal, dans un monde on ne peut plus normal ! Mieux vaut en rire ...

… Pluto en apprend donc plus sur Kamel. Il travaille dans un hôpital, lui-même a de graves problèmes psychologiques et a du mal à avoir sa place dans cette société. Et il est très accroché à sa fille descendant sur Rennes tous les quinze jours environ.

… Mais cette rencontre est elle-même reliée à d’autres coïncidences, qui seront décrites dans « La déesse noire » (voir : http://lesgencidences.canalblog.com/archives/2006/09/22/2735508.html ).

Posté par Pluto à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Kamel sur Rennes

Nouveau commentaire